Les Bijoux d’Hiver

Une ville sur la côte,
un hôtel,
quatre auteurs,
un illustrateur,
quatre histoires courtes… quatre bijoux ?

Bijoux d'Hiver - l'hôtel

1882-1884 : pour procurer l’eau courante aux nouveaux Arcachonnais venus en masse profiter des atouts thérapeutiques de l’iode marin, la Compagnie générale des Eaux érige au coeur de la Ville d’Hiver une usine élévatrice puisant les eaux du lac de Cazaux voisin, réputées pour leur remarquable pureté.

1984 : après un siècle d’activité, l’usine ferme ses portes et devient propriété de la ville d’Arcachon.

1990 : un terrible incendie ravage le bâtiment, qui connaîtra un long épisode de déshérence.

C’est en 2007 qu’il sort de l’abandon, lorsqu’Olivier et Nathalène Arnoux choisissent d’y poser leurs bagages. Désormais, l’usine élévatrice sera un hôtel. On découvrira dans ses dédales les vestiges de son activité passée, les indices d’histoires personnelles, un aïeul qui glanait chez les antiquaires des trophées de safaris, un grand-père juriste à l’étonnante fantaisie, qui avait sa vie durant amassé publications érotiques et ouvrages savants consacrés aux mille facettes des plaisirs de la chair. On y appréciera des couleurs, des matières, des formes et autant de manières pour le soleil et le vent de percer les sinueuses artères de cette Ville d’Hiver.

L’atmosphère poussera à écrire. Alors, c’est ce qu’on y fera. On invitera des auteurs de passage, en voisins ou en voyageurs, qui séjourneront quelques nuits à l’Hôtel Ville d’Hiver pour en puiser matière à réflexion. Pour cette première expérience, quatre auteurs d’horizons divers viendront cerner dans l’horizon d’hiver la substance d’histoires courtes : Jonathan Hénault, Nathalie Bernard, Hervé Le Corre et Arnaud Cathrine, qui conviera Guillaume Trouillard, auteur de bande dessinée, à mettre ses mots en images.

Ces quatre histoires seront réunies et publiées par les éditions Bijoux de Famille. Alors, on les appellera les Bijoux d’Hiver.

Bijoux d’Hiver n°1 – juillet 2014L’Hôtel Ville d’Hiver Bijoux d’Hiver n°2 – à paraître à l’été 2015